­

Retour sur le Billabong Pro Tahiti

24 août 2016 – Ce sont dans des vagues généralement modestes que les amateurs ont pu assister à la 7e étape du circuit de la WSL tenue sur la célèbre vague tahitienne Teahupoo. La mythique gauche était au rendez-vous et les meilleurs surfeurs de la planète ont pu étaler toute la gamme de leur talent. Lors de la dernière journée de compétition, des vagues légèrement overhead ont offert un véritable festival du tube et les notes parfaites de 10 points se sont accumulées sans trop de surprise. On le dit souvent, lorsque Kelly Slater se trouve dans sa bulle, rien ne peut l’arrêter. Ce fut d’ailleurs le cas lors de cette étape du circuit. Non seulement Kelly a remporté les honneurs, mais le surfeur, 11 fois champion du monde a accumulé les points avec facilité, tout au long de la compétition, enregistrant même une heat parfaite avec deux vagues de 10 points, une troisième fois en carrière pour le surfeur de Cocoa Beach! Bref, une victoire bien méritée pour celui qui a connu une année plutôt cahoteuse jusqu’à tout récemment.

Au nombre des événements qui ont retenu l’attention, mentionnons tout d’abord l’élimination dès le deuxième tour du local Michel Bourez, qui peinait à camoufler sa déception en entrevue post heat. Autre grand déçu par la tournure des événements : le Brésilien Felipe Toledo qui n’a pu s’imposer face à son compatriote Jadson André. Aussi éliminé au deuxième tour, le surfeur d’Ubatuba a déchargé sa frustration sur sa planche en fin de parcours. (Pour les curieux, la vidéo est ici).

Enfin, nous ne pouvons laisser dans l’ombre l’excellente performance de l’Hawaïen John John Florence qui a terminé au deuxième rang. Bénéficiant de l’élimination hâtive de l’Australien Matt Wilkinson, en tête du classement dans la première partie de la saison, John John, celui que plusieurs considèrent comme le meilleur surfeur de sa génération, s’empare pour la première fois de sa carrière du maillot jaune réservé au leader du circuit. Avec Wilko et Gabriel Medina, champion du monde 2014, aux trousses de l’Hawaïen et Kelly Slater dans une forme enviable, il y a fort à parier que de nombreux revirements seront à prévoir lors de la prochaine étape à venir.

Rendez-vous sur les plages californiennes pour le Hurley Pro de Trestles!

En bleu : John John Florence. En rouge Kelly Slater

En bleu : John John Florence. En rouge Kelly Slater

Aussi lire Surf Competitions: How do they Actually Freaking Work?

About the Author:

Amoureuse de l’eau depuis toujours, Laurence a d’abord trouvé son bonheur dans la pratique intensive de la natation et de l’aviron. Puis, à 15 ans, lors d’un camp d’entraînement d’aviron en Floride, elle découvre le surf. C’est le coup de foudre instantané. Complètement dévouée à sa passion, elle ne manque pas un swell sur la cote Est américaine (ou presque), que ce soit dans les douces vagues du mois d’août ou les tempêtes de mars. Entre deux voyages, elle gagne sa vie (et paie ses voyages de surf) en comblant son autre passion, l’écriture, au sein d’une agence de relations publiques au cœur du Vieux-Montréal.

10 GIRLS. 9 DAYS. 1 BEACH HOUSE.
CHOOSE YOUR ADVENTURE :

DISCOVER THE EXPERIENCE

Special Edition

with JANNE ROBINSON
with MYLÈNE BERGERON
FITNESS & SELF-DEFENSE
DISCOVER THE EXPERIENCE